Sources internet : Musique Ancienne

Quelques res­sources utiles et/ou récréa­tives online
Chaque jour qui voit la Toile se pro­lon­ger en de nou­velles rami­fi­ca­tions nous apprend un peu plus que l’accès à la connais­sance a radi­ca­le­ment chan­gé. Depuis que quelques clics suf­fisent pour accé­der de chez soi à une masse d’informations que nous ne pou­vions sim­ple­ment ima­gi­ner aupa­ra­vant, le pro­blème n’est plus de savoir à quelle heure ouvre notre biblio­thèque favo­rite et si nous y trou­ve­rons l’ouvrage convoi­té, mais plu­tôt de com­bien de temps dis­po­sons-nous pour étan­cher notre saine curio­si­té.Car la richesse nous cap­tive et nous cap­ture, et la séren­di­pi­té est un concept qu’éprouve tout inter­naute dans sa chair au moins une fois lorsque, dési­reux d’écouter une pièce sur Youtube, il s’aperçoit sou­dain après avoir cli­qué com­pul­si­ve­ment de play­list en play­list qu’il se trouve au milieu de la nuit et qu’il ne lui reste plus que quelques heures s’il espère encore dor­mir.

Petit à petit, comme dans notre biblio­thèque, nous com­men­çons à clas­ser, ordon­ner, afin d’organiser à notre conve­nance ce for­mi­dable outil d’accès au savoir en éta­blis­sant nos listes de favo­ris qui per­mettent de retrou­ver rapi­de­ment une infor­ma­tion, ou de mettre de côté ce que nous nous pro­met­tons de lire plus tard (sou­vent, bien plus tard, voire jamais, lorsque nous aurons même oublié que nous avons télé­char­gé tel ou tel article!).

Comme les moteurs de recherche n’ont pour voca­tion que de répondre à nos inter­ro­ga­tions, il est pos­sible que nous pas­sions à côté de res­sources pré­cieuses faute d’avoir posé la ques­tion adé­quate.

Aussi, je me pro­pose en indi­quant ici quelques liens, de par­ta­ger avec vous quelques coins de Toile ayant à voir avec la voix et plus géné­ra­le­ment la musique, en espé­rant que ces réponses aux ques­tions que vous ne vous êtes peut-être pas posées sau­ront vous inté­res­ser.

De la musique ancienne et de ses sources, avec Early music sources.
Le désir de par­ta­ger la connais­sance de manière dés­in­té­res­sée avec d’autres est un trait posi­tif carac­té­ris­tique de cer­tains usages de l’Internet. Ainsi, le site que je vous pro­pose de décou­vrir ci-des­sous, est né sous l’impulsion de musi­ciens ayant étu­dié à la Schola Cantorum de Bâle. Ayant été confron­té durant leurs études à la pro­blé­ma­tique de l’accès aux sources sous divers sup­ports (livres, micro­films, pho­to­co­pies…), cer­taines étant dif­fi­ciles à obte­nir, voire impos­sibles, ils ne purent que se réjouir de voir lever pro­gres­si­ve­ment cer­tains de ces obs­tacles grâce aux pro­jets de numé­ri­sa­tion des biblio­thèques ain­si qu’aux ini­tia­tives venant d’utilisateurs eux-mêmes débou­chant sur la mise en place d’outils comme IMSLP. Ils déci­dèrent d’apporter leur contri­bu­tion en éla­bo­rant un site consis­tant en une base de don­nées concer­nant trai­tés et sources diverses en rap­port avec la musique ancienne, afin d’en faci­li­ter la recherche, sans pour autant bien enten­du, se sub­sti­tuer aux outils clas­siques de la recherche aca­dé­mique en ce domaine.

Et ma foi, il y a déjà de quoi y pas­ser du temps !

Au-delà de cet aspect indé­nia­ble­ment inté­res­sant, mais qui pour­rait paraître un peu trop « poin­tu » pour cette rubrique, il me faut men­tion­ner éga­le­ment la chaîne Youtube créée par ce même col­lec­tif qui me paraît être un outil péda­go­gique excellent. Puisqu’une image parle mieux que cent dis­cours, que dire d’une vidéo ! Prenons par exemple, la ques­tion de l’intonation « juste » et du tem­pé­ra­ment à la renais­sance : entendre – par le biais d’un enre­gis­tre­ment Midi – les pro­blèmes sou­le­vés par cette ques­tion la rend tout de suite bien plus per­cep­tible et com­pré­hen­sible qu’avec un quel­conque article, si bien écrit soit-il.
Démonstration :

N’hésitez pas à cli­quer sur les notes durant la vidéo pour mieux suivre le pro­pos, ou bien à regar­der leurs vidéos pré­cé­dentes concer­nant le tem­pé­ra­ment en géné­ral durant la renais­sance :

… voire à consul­ter en pré­am­bule l’article Wikipédia trai­tant ce sujet si pour vous, le mot tem­pé­ra­ment s’emploie pré­fé­ren­tiel­le­ment avec les adjec­tifs fou­gueux, ardent, lym­pha­tique etc.

Que vous soyez ou non inté­res­sés par la musique ancienne, j’espère que ce site sau­ra confir­mer ou sus­ci­ter votre inté­rêt pour cet uni­vers.

Stéphane Blivet